Mont Sunday

Notre première découverte de la campagne néo-zélandaise. Nous quittions Christchurch un peu précipitamment sans avoir compris le potentiel de la ville. Heureusement que nous y sommes retournés par la suite.
Nous voulions de la nature et nous voulions du road trip. Une fois sorti de Christchurch, il est assez surprenant de découvrir une campagne verdoyante, les montagnes pas loin, mais surtout des élevages à perte de vue de moutons et de bœufs. Pas de forêt, mais des prairies vertes séparées par des haies d’arbres.

mont sunday

Notre destination en tête, le mont Cook bien sûr, nous avons fait un arrêt un peu spécial sur le chemin. Après avoir roulé 3h, nous sommes au mont Sunday, un lieu mythique pour les fans du Seigneur des Anneaux puisque c’est ici qu’ont été tourné les scènes du Rohan, mais aussi du gouffre de Helm.
Sans être de grand fans (on doit avouer qu’on les a tous regardés quand on est arrivé…) nous étions curieux et excités de découvrir les paysages qui ont servi le film.

Après 40 min sur une route de gravier nous arrivons en haut de la vallée qui surplombe le monticule rocheux appelé mont Sunday où 10 ans plus tôt se trouvait le village du Rohan, le royaume des hommes chevaux.
Pour la petite histoire, l’équipe du film a mit 7 mois à construire le village.

Le mont n’est pas en soi compliqué à gravir et la marche est assez rapide. Nous avons eu la chance d’être seul sur place et nous avons eu le loisir d’observer cette plaine désertique entourée de montagne, traversée de court d’eau et envahit d’herbes folles.
Si je dis que nous avons eu la chance d’être seuls sur place, c’est que des tours « Le Seigneur des anneaux » sont organisés au départ de Christchurch.

Aoraki/Mont Cook et le lac Pukaki

Après notre passage au mont Sunday, nous avons repris la route pour Aoraki/ Mont Cook et le lac Pukaki.
Le lac a été notre première découverte en arivant près du mont, d’une superficie de 178 km2 il est le plus larges des lacs entre Tekapo et Oahu. Par temps calme il créait un miroir parfait où se reflète la chaîne de montagnes.

mirror-moutain

La route menant au mont Aoraki/Cook longe le lac et l’on peut donc apprécier sa couleur bleu turquoise dût à la fonte des glaciers.

mount aoraki/cook

Depuis 1953 au patrimoine mondial de l’UNESCO, le mont Aoraki/Cook fait partie de la chaîne des Alpes du Sud qui compte 19 sommets de plus de 3000 m. Le mont culmine quant à lui à 3724 m d’altitude puisqu’en 1991 il a perdu 10 m à cause d’un glissement de terrain.
En 1998, le gouvernement redonna le domaine à la tribu Ngāi Tahu. C’est la raison de la dualité du nom, Aoraki son nom Maori, pour qui le mont est une passerelle avec le divin et Cook pour les Européens en hommage au navigateur (qui découvrit l’île mais ne vit jamais le mont, ironique n’est ce pas!).

En 1894, le plus haut sommet du pays est vaincu et depuis se sont succédées d’autres ascensions dont quelques 200 fatales aux aventuriers.

Nous n’avons pas tenté cette aventure extrême et avons été bien plus raisonnables en empruntant la Hooker Valley track. 3h aller-retour dans un décor de rêve avec le mont qui veille sur vous.
Nous imaginions cette marche difficile et presque sauvage. Rassurez-vous il n’en est rien, ces 3 h de marche sont une petite balade avec 3 ponts suspendus et une jolie passerelle en bois au milieu des herbes sauvages, probablement pour les temps de pluie quand le terrain se transforme en marécage.

Au bout, vous arrivez au pied du mont et devant le lac Hooker, où l’on peut voir de petits iceberg en surface. En fonction de l’heure de la journée, l’eau peut être d’un bleu glacier ou bien grise. Bien que fort touristique, la marche reste une expérience à faire sur l’île du sud.

Bonnes adresses et tips :

Lac Pukaki : sur campermate vous trouverez normalement 2 camps pour self-contain véhicule qui vous permettront d’avoir une vue sur le lac et le mont. Sachez aussi que vous avez toute une partie où le free camp est possible au départ du point de vue et où vous avez plus de place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *