Un peu d’histoire

Le Vanuatu destination lointaine dont l’opportunité d’une fin de visa australien nous ouvre les portes. Il sera notre premier pays du pacifique, situé en mer de Corail, au nord de la Nouvelle-Calédonie. Composé d’un chapelet d’îles, 81 au total, le Vanuatu a 3 langues officielles dût à son histoire ainsi que 108 langues distinctes disséminées au travers des îles. Le BichelaMar, la langue du pays que tout le monde parle et l’anglais ainsi que le français en raison de son passé de pays colonisé. De son ancien nom, Nouvelles-Hébrides, il fut pendant longtemps une colonie gérée en administration conjointe entre deux grandes puissances, la France et l’Angleterre. À son indépendance le pays change de nom pour Vanuatu qui signifie “pays debout”.
Les Ni-Vanuatu ou ni-Va sont des Mélanésiens pour la grande majorité, comme presque toutes les populations du pacifique.

Vanuatu, que faire en 2 jours?

Je dois avouer qu’en arrivant à Port Vila, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre et où je mettais les pieds. J’avais pourtant essayé de trouver des informations, mais à part TripAdvisor et quelques blogs, c’était très succinct. Du coup après une semaine sur l’île d’Efate, ma première destination en solo, enfin pas tout a fait puisque j’ai rencontré Florine avec j’aurais passé 5 jours, je pense pouvoir être en mesure de te dire que tu peux facilement en 2 jours et 2 nuit à Port Vila profiter un maximum en essayant de faire au plus économique.

Le jour de ton arrivée pose ton sac à l’hôtel et direction Port Vila city. Mon endroit préféré en ville, le marcher avec ces couleurs, la présentation de ces légumes et ces odeurs, ici tout est bon, frais et étonnamment varié. Nous avons profiter des produits locaux tous les soirs puisque nous avions notre propre cuisine à l’hôtel. N’oublie pas de passer par la case restauration dans le marcher. Je t’en parle plus bas.

Du marcher prend un mini van pour le village de Pango (200 vtu) et profite de la plage (gratuite) avec sable blanc et son lagon. Je te conseille aussi d’aller marcher le long de la rue principale et te perdre dans les ruelles du village. Nous avons vraiment apprécié le contraste avec la ville de Port Vila. La verdure alentour, le calme, les maisons colorées, les jardins et l’esprit tropical autour. Un pur plaisir.

Par la suite, direction les cascades de Mêlé pour y passer quelques heures, l’entrée est de 2000 vtu, au début nous trouvions le prix un peu cher. Finalement, tout dépend le temps que tu y passes et cela comprend aussi tout l’aménagement du lieu superbement entretenu. L’accès au bassin le plus haut est assez facile, 20 min si tu fais vite. L’eau est tellement claire, parfois turquoise, et même si c’est un peu froid qu’il est agréable de se baigner dans ces différents petits bassins. À vrai dire, je ne regrette pas d’avoir payé mon entrée.

mele-waterfall

pool waterfall

waterfall

Sur le chemin du retour, toujours avec un mini van et pour 50 VTU, nous avons fait un arrêt sur la plage en face de l’ile de Hideaway. Seconde plage gratuite et sympa, proche de Port Vila. En arrivant je ne sais pas pourquoi je m’attendais à un endroit assez sauvage et l’île Hideaway inaccessible, finalement celle-ci est assez proche et l’on peut y accéder à pied à marée basse. La plage en face de l’île est particulièrement prisée pour le kite surf.
Pour l’histoire, l’île porte le nom du resort auquel elle appartient, si vous souhaitez profiter d’un peu de snorkelling il vous faudra traverser en bateau (très régulier) et cela vous coûtera 1250 vtu par personnes.
Le côté vraiment sympa c’est l’école avec vue sur la plage, quand on arrive là-bas en pleine récréation le lieu est très vivant.
Pour notre retour en ville, nous n’avons pas pris de mini van depuis la plage mais avons marché pour la route (3 min) et pris un mini van pour 150 vtu au lieu de 300.

mele village

Le deuxième jour, je vous conseille de prendre un tour, que vous aurez réservé la veille. Le notre Native Round Island Tour était plus que bien, je crois même que c’était mon premier tour depuis des années. Le fait est qu’ici, si tu veux pouvoir profiter des endroits touristiques en dehors de la ville, c’est le moyen le plus économique, 7 500 vtu par personne avec toutes les entrées comprises.
Notre guide Tom, nous a partagé les histoires de son île avec beaucoup d’humour ce qui a rendu notre expérience plus vivante et Noa notre chauffeur avait lui aussi quelques bonnes blagues à partager. Nous avions un peu peur d’être chronomètré, mais finalement, c’était sans compter sur le tempérament des ni-Va plutôt tranquille.

blue lagoon kis

blue lagoon

Nous avons eu quelques désappointements durant ce tour, en particulier concernant les hot spring annulées pour cause de conflits de droit de terre et de discussions pour une éventuelle réouverture aux touristes, ou bien l’arrêt pour le lunch avec des parties de danses traditionnelles, je dois dire que je n’étais pas très à l’aise. Par contre nous avons eu des bonnes pauses pour les temps baignades, les moments de relaxation, le temps d’apprendre aussi, de poser des questions. En gros une bonne journée de découverte du paysage d’Efate, des histoires de l’île, des lieux, le tout sans avoir à penser à rien puisque tout est compris dans le prix du tour. Détente et apprentissage le maître-mot.

dancer

hut

Tips et adresses

À l’aéroport : première erreur, payer le taxi 5 fois le prix du mini van-bus qui vous emmènera en ville. En gros 9 euro pour le taxi et 1,50 pour le mini van. Vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas ;). Si vous ne trouvez pas de mini van devant le terminal international, il vous suffit de marcher un tout petit peu en direction du terminal domestique pour en avoir.

Traveller’s hotel : l’endroit est super agréable avec piscine et cuisine, très pratique pour le soir après le marcher. Peu de chambres, mais toutes vraiment confortables. J’ai eu la chance de profiter du dortoir toute seule durant la semaine pour cause de basse saison. Le gros plus, il se situe à seulement 10 min à pied du centre-ville et le chemin à suivre et vraiment simple. Prix à la nuit pour le dortoir : 3000 VTU.

Le côté restauration du marcher : ma cantine, presque à chaque fois. C’est bon, pas cher et vraiment copieux ce qui fait que vous pouvez partager votre assiette ou prendre à emporter et vous faire deux repas. Toutes les économies sont bonnes à prendre ici.
Aller chez Sheila’s restaurant, une adorable petite dame avec une voie douce qui prendra grand soin de vous, ou bien de l’autre côté chez Myriam dont le poisson mariné est à tomber.

Un commentaire sur “Premier pas au Vanuatu, découverte d’Efate”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *