Un peu à l’improviste nous partons pour la ville de Krakor, effectivement on se dit que ce serait bête de passer à côté des villages flottants du plus grand lac d’Asie du Sud-Est, le Tonle Sap, alors que nous ne sommes pas loin et que nous avons le temps.

Du coup, recherche d’une agence qui vend des billet de bus afin de partir le lendemain. Pour une fois nous aurons eu un vrai soucis de transport, rendez vous à 10h15 pour un départ à 10h40, seulement voilà à 10h25 toujours personne et à 10h35 pareil. Notre tuk tuk viendra nous récupérer à 10h40, on se dit que c’est mort et qu’on a raté le bus mais non, nous rejoignons un mini van, qui lui file dans les embouteillages.
Après une attente de 20min sur le bord de la route notre bus arrive enfin et 3h plus tard nous voilà laché au beau milieu de la route principale de Krakor face à un guest house fermé, un peu panique à bord.

Heureusement un tuk tuk nous déposera à un deuxième guest house et nous découvrons par la même occasion qu’ici personne ou presque parle anglais, pas simple.

Nous ne pourrons visiter le village flottant que le lendemain, on se fait donc une petite ballade en se disant qu’on est des champions et qu’on va marcher jusqu’au Tonle Sap, à priori pas très loin.
Oui sauf que premièrement il fait extrêmement chaud et qu’il n’y a pas un point d’ombre sur la route et deuxièmement c’est super loin en fait. Mais même si on abandonne en cours de route, ça ne nous aura pas empêcher de profiter à fond de la ballade, de la bonne humeur et la curiosité des locaux, des enfants toujours en train de nous dire bonjour. Ici on a un peu l’impression d’être des célébrités!!!

Le lendemain, rendez vous avec notre taxi moto, monter à 3 sur une moto pour faire de la piste ça fait les abdos et les cuisses et on est bien content d’arriver au bord du lac. Là bas le choix est difficile, on sait qu’on veut faire un tour d’une heure mais on ne sait pas si on veut parcourir le village vietnamien ou le khmers, deux itinéraires proposés. Quelques discussions et négociations plus tard, et on embarque pour un grand tour des deux pour la même durée. Le petit plus nous ne sommes que tout les deux dans le bateau. C’est parti pour une heure sur l’eau à déambuler dans les “rues” du village.

A la découverte du village

Nous sommes particulièrement surpris, car à part le fait que le village soit flottant il n’y a rien qui change vraiment d’un autre village. On y trouve des “avenues et des ruelles”, le poste de police maritime, la station essence, le vendeur de bateau qui remplace le vendeur de scooter, le fabricant et réparateur de bateau, les épiceries. On y trouve même une église et un temple.

Ici les jeunes comme les vieux se déplacent en bateau pour aller d’un coin à un autre du village. Cependant nous découvrons que l’eau du lac sert d’eau pour la vaisselle, la lessive, la douche et que les gens s’y baignent, question hygiène il y a mieux. Comme toujours au Cambodge, les gens sont gentils et souriants, ça fait un bien fou. L’heure de ballade passe terriblement vite quand on est fasciné par ce qu’on voit et c’est déjà l’heure de rentrer.

Retour au guest, on se dépêche de faire nos sacs car on ne sait pas quand le prochain bus pour Phnom Penh passe. En arrivant au bord de la route, un monsieur nous vend des tickets et nous explique que le bus arrive dans 15min qui deviendrons 30min avec le retard. Pour la blague, le bus arrive enfin et on découvre que celui-ci est plein a craqué, on passera donc 3h dans l’allée centrale assis sur des petits tabourets en plastique, que le trajet fût long!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *